How to Tell If You’re a Blocker (and How to Stop Yourself)

Because most RPG play advice goes to GMs, we tend to focus on them as the source of possible roadblocks in a session’s pacing. However, although in most game systems players lack the narrative control of GMs, they can also throw wrenches into the machinery of any plot.

I’m not just talking about moments when players shoot each other’s plans down (though that too can easily become a drag if you’re not careful.) No, I’m talking about the moment when the player leaps in, trying to turn a GM yes into a GM no.

As a player, when you hear another player propose an action to the GM, you may from time to time feel the temptation to leap in with a logical objection.

Other player: “I rush out onto the fire escape.”

GM: “Okay, once there, you—”

You: “Oh actually buildings in this part of the country typically don’t have fire escapes.”

Other player [fumes silently]

GM [fumes silently]

Now, put as baldly as that, you may be saying to yourself, “Oh actually I don’t do that.” And, as you are a fine and delightful person and a habitue of the Pelgrane blog, let’s stipulate that you wouldn’t.

But some people do, and you might be surprised if you were to inventory your past in-game utterances. Player-side blocking happens reflexively, and I don’t think that anyone who does it means to or realizes the implications of what they’re doing.

Some of us suffer a particular susceptibility to the urge to block GM approvals of other players’ actions. The temptation can strike players who mostly GM. Plot-hole-seeking viewers who have trouble suspending disbelief while watching genre movies and TV shows can also blurt out action-blocking statements at the gaming table.

As in the scripts you’re spotting implausibilities in, GMs are often letting strict practical logic slide in an effort to empower participation and keep things moving. Busting them on this slows or stops the action, shifting focus to picayune detail, at the expense of the broader narrative.

When you feel the tingle of a plot block dancing on your tongue, the easiest thing to do is nothing. Just don’t say that. At the end of the session you can regale the rest of the group with your superior fire escape knowledge while also implicitly praising the GM for not letting stuff that doesn’t matter kill momentum.

Alternately, in cases where your realism needs simply can’t be contained, find a way to turn a block into an adjustment. Instead of saying that the action the GM is ready to allow can’t work, propose a way that it can.

“Oh actually, there aren’t fire escapes in this part of the country, so likely Sajid watches the burglars from a balcony. Is it maybe made of frosted glass, helping him hide while he does it?”

One Response to “How to Tell If You’re a Blocker (and How to Stop Yourself)”

  1. Nevrose says:

    (In french) Parce qu’en jeux de rôle, la plupart des conseils de jeu sont dédiés aux MJs, nous avons tendance à nous focaliser sur eux en tant que source de barrages routiers possibles dans le rythme d’une session. Cependant, bien que dans la plupart des systèmes de jeu les joueurs n’ont pas le contrôle narratif d’un MJ, ils peuvent également introduire le grain de sable dans les rouages de n’importe quelle histoire.

    Je ne parle pas seulement de moments où les joueurs font tomber les plans des autres (bien que cela aussi peut facilement devenir un frein si vous n’êtes pas prudent). Non, je parle du moment où le joueur intervient, essayant de transformer changer le “oui” d’un MJ en un “non”.

    En tant que joueur, quand vous entendez un autre joueur proposer une action au MJ, vous pouvez de temps en temps sentir la tentation d’intervenir avec une objection logique.

    Autre joueur: “Je me précipite sur la sortie de secours.”

    GM: “D’accord, une fois là-bas, vous…”

    Vous-même : “Oh, au fait, les bâtiments dans cette partie du pays n’ont généralement pas d’évacuations incendie.”

    Autre joueur [fulmine silencieusement]

    GM [fulmine silencieusement]

    Maintenant, présenté comme ça, vous pouvez vous dire, “Oh en fait, je ne fais pas ce genre de choses.” Et, comme vous êtes une personne fine et délicieuse et habituée du blog de Pelgrane, nous partons du principe que vous ne l’êtes pas.

    Mais certaines personnes le font, et vous pourriez être surpris si vous repassiez en revue vos anciennes déclarations dans le jeu. Le blocage côté joueur se produit de façon réflexe, et je ne pense pas que quiconque le fait en a l’intention ou réalise les implications de ce qu’il fait.

    Certains d’entre nous souffrent d’une susceptibilité particulière à l’envie de bloquer les approbations du MJ des actions d’autres joueurs. La tentation peut frapper les joueurs qui, pour la plupart s’emploient aussi à être MJ. Les téléspectateurs à la recherche d’erreurs narratives qui ont du mal à mettre de côté leur incrédulité quand ils regardent des films de genre et des émissions de télévision peuvent également déclarer des choses qui vont bloquer des actions à la table de jeu.

    Comme dans les scripts dans lequel vous repérez des invraisemblances, les MJs laissent souvent glisser une logique pratique stricte dans le but de favoriser la participation et de faire bouger les choses. Les casser sur ces sujets ralenti ou stop net l’action, faisant passer le focus sur un détail quelconque au détriment d’une narration plus large.

    Lorsque vous sentez le picotement d’un bloqueur d’intrigue agiter le bout de votre langue, le plus facile est de ne rien faire. Ne dites rien. À la fin de la session, vous pouvez régaler le reste du groupe avec vos connaissances supérieures d’évasion de feu tout en louant implicitement le MJ pour ne pas laisser des choses sans importance tuer l’élan.

    Alternativement, dans les cas où vos besoins de réalisme ne peuvent tout simplement pas être contenus, trouver un moyen de transformer un blocage en un ajustement. Au lieu de dire que l’action que le MJ est prêt à accorder ne peut pas fonctionner, proposez une manière qui le permette.

    “Oh en fait, il n’y a pas de porte incendie dans cette partie du pays, donc il est probable que Sajid regarde les cambrioleurs depuis un balcon. Il est peut-être fait de verre givré, ce qui l’aide à se cacher pendant qu’il fait ça ?

Leave a Reply